Pour ce nouveau petit compte-rendu de lecture, je vous propose de rester chez nos amis suédois, mais en sortant du domaine du policier. En effet, je vais vous parler du premier roman de Katarina Bivald: La Bibliothèque des coeurs cabossés, paru en 2015 pour la traduction française, aux Editions Denoël. Après les deux précédents livres dont je vous parlais, voici un roman plus léger, et plus joyeux...

Bibliothèque des coeurs cabossés

L'histoire:

Tout part d'un échange de lettres entre deux passionnées de lecture: Amy Harris, une vieille américaine habitant Broken Wheel, petite ville perdue de l'Iowa, et Sara Lindqvist, une jeune libraire suédoise. Suite à la fermeture de la librairie dans laquelle elle est travaille, Sara est invitée par Amy à venir passer des vacances à Broken Wheel. Sara accepte, mais une fois arrivée là-bas, stupéfaction: Amy est décédée. Sara va donc rester à Broken Wheel et tenter de s'intégrer dans ce petit village, tâche qui ne semble pas évidente de prime abord. Mais grâce aux livres et un peu de temps, tout peut arriver...

Mon avis:

J'ai eu un peu de mal à rentrer dedans, mais une fois lancée, je me suis laissée emporter avec beaucoup de bonheur dans cette belle histoire. Même si on est un peu dans le cliché de l'Amérique profonde, où les champs s'étalent à perte de vue et où les villages se vident de leur jeunesse qui part à la conquête des villes, j'ai beaucoup apprécié voyager à Broken Wheel avec Sara, à la découverte de ses habitants, et où finalement, tout semble possible... Le roman peut paraître un peu "fleur bleue" mais, ça m'a convenue et j'ai aimé le lire, notamment pour alterner avec des romans policiers qui ne montrent pas que le plus beau de l'être humain.

Bonne lecture!