Aujourd'hui, un album: Rébellion chez les crayons, ou, pour son titre original: The day the crayons quit de Drew Daywalt, illustré par Oliver Jeffers. J'ai découvert ce livre lors d'un comité de lecture en stage en première année de master, et je l'avais trouvé plutôt sympatique, tellement sympatique que je me le suis fait offert pour ma fête. Si je vous en parle aujourd'hui, c'est parce que j'ai voulu l'offrir à un des enfants dont je m'occupe en tant que jeune fille au pair. C'était son anniversaire, il fallait trouver un cadeau. En panne d'idée, j'étais contente de trouver cet ouvrage en me disant qu'il ferait un bon cadeau. Malheureusement, ou heureusement, il l'avait déjà, j'ai donc dû trouver autre chose, mais cela sera le sujet d'un prochain billet...

P1030576

Que ce passe-t-il lors de cette Rébellion chez les crayons?

Duncan est à l'école et souhaite faire un dessin. Il sort donc sa boîte de crayons de couleur. Mais celle-ci est vide... à la place, Duncan trouve un paquet de lettres qui lui sont adressées. Chaque crayon y va de son commentaire: le bleu demande des vacances car il devient tout petit à force d'être utilisé pour colorier les ciels, les mers, lacs et océans; le jaune et le orange ne se parlent plus, chacun voulant être reconnu comme étant la couleur du soleil; le rose en a marre de ne pas être utilisé par Duncan sous prétexte qu'il serait une couleur de fille; le vert, quant à lui, est très content d'être utilisé par Duncan, ni trop ni trop peu... Bref, chaque crayon a sa revendication... Pour satisafaire ses crayons, Duncan va donc dessiner un grand dessin faisant appel à toutes les couleurs!

P1030577

 (ici, les revendiations du crayon orange)

Mon avis sur cette rébellion de crayons

Je trouve ce livre très sympatique, en outre la présentation est agréable: chaque double-page est composée, comme sur l'exemple que je vous propose juste au-dessus, de la lettre d'un crayon et d'une illustration, la plupart, un dessin de Duncan, qui vient appuyer les dires du crayon. Cette présentation est, à mon avis, plutôt chouette, et permet de changer des présentations plus classiques d'album que nous connaissons. En outre, les lettres des crayons sont teintées d'humour. Bref, un album léger, divertissant accompagné d'illustrations qui rappellent les dessins des enfants, ce qui peut permettre une identification du jeune lecteur à Duncan: et si mes crayons se rebellaient, eux-aussi? ;)

Je vous le conseille donc à toutes et tous. Je pense qu'il peut être lu à des enfants dès l'âge de 3/4 ans et jusqu'à... 77 ans :D

P1030578

Bonne lecture!