Pour ce billet, je vais vous parler du premier livre de Pascal Ruter, un professeur de lettres enseigant au collège en région parisienne, et paru 2012 chez Didier Jeunesse: Le Coeur en braille.

IMG-20150412-00140

Je l'ai découvert au Festival de Rouen en 2013, puis je l'ai retrouvé au Salon du Livre et de la Presse jeunesse de Montreuil la même année et encore en 2014. Le titre m'avait tout de suite plu, le résumé, cependant, me laissait un peu perplexe... Sauf les deux dernières lignes qui invitaient à la lecture. Voici ce qu'elles disaient ces deux lignes:

"P.-S.: Si vous avez envie de rire, c'est normal.
Si vous avez envie de pleurer, c'est normal aussi."

Beau programme en perspective...

Mais de quoi parle-t-il, ce livre, qui fait rire et pleurer?

Il s'agit de l'histoire de Victor, un jeune adolescent de 13 ans, pas très bon à l'école, qui a créé un groupe de rock avec deux de ses amis: Etienne et Marcel, qui passe beacoup de temps avec "[son] vénérable égyptien", Haïçam, surdoué passionné d'échec. Victor vit seul avec son père passionné de Panhard, depuis que sa mère est partie.Nous suivons le quotidien de Victor jusqu'à sa rencontre avec Marie-José, une des élèves de sa classe, très douée en classe et violoncelliste.

Au cours de ce roman, nous suivons l'évolution de Victor, influencé par Marie-José mais aussi son père, Lucky Lucke, le CPE cycliste, Haïçam et son père, le concierge du collège, Van Gogh, un des grands pas très sympatique. Tout un parcours marqué par l'amitié et l'amour, du passage de la pré-adolescence à l'adolescence, en découverte de soi et des autres...

IMG-20150412-00141

Ce que j'en pense

J'ai bien apprécié ce roman, qui se lit facilement. Une très belle histoire d'amour et d'amitié, et d'évolution... Ce roman a quelque chose d'un roman initiatique, dans le parcours de ce jeune garçon: quand une amitié à laquelle on ne s'attend pas peut tout changer et chambouler...

Bonne lecture...